Menu Fermer

Faire courir des Fartleks sur le terrain de golf

Par Rachel Pieh Jonesauteur de Plus fort que la mort : Comment Annalena Tonelli a défié la terreur et la tuberculose dans la Corne de l’Afrique

I’ve a couru sur le terrain de golf pendant la pandémie de coronavirus. Djibouti, un petit pays de la Corne de l’Afrique, a été mis en quarantaine, comme le reste de la planète, mais nous pouvons encore faire de l’exercice et le terrain de golf est aussi éloigné que possible de la société. Peu de gens bravent la chaleur de 120 degrés et la poussière qui nous pique les yeux. Douda est un terrain de golf désertique, tout en sable. Le “fleuve&rdquo ; est une terre gribouillée de terre marquée par des bâtons jaunes. Mon mari et ma fille jouent au golf et ils portent de petites parcelles de gazon vert avec leurs clubs.

Je cours. Je les contourne et je zigzague à travers le désert. J’évite les meutes de chiens sauvages, les os blanchis et parfois les carcasses d’animaux en décomposition, les chèvres et leurs bergers nomades qui me fixent, moi, l’étranger étrange. Je fais un grand cercle autour de l’ancien site funéraire au milieu du trou 7. Au début du printemps, les chameaux ont mis bas et maintenant les bébés chameaux beuglent pour leur mère et errent sur le parcours sur des pattes maigres.

Courir ici signifie un changement de paysage par rapport aux routes de la ville, une surface douce et du temps avec ma famille. Puis j’ai découvert un avantage surprenant à courir sur le terrain de golf. Fartleks.

J’aime les fartleks, cet élan de vitesse suivi d’un répit. La course imprévue, la création au fur et à mesure. Mais, avouez-le, parfois je suis un peu trop vif. J’oublie d’accélérer le rythme ou de ralentir jusqu’à ce que je’ai poussé trop longtemps, trop fort, et que je me sois épuisé trop tôt. D’autres fois, j’ai l’intention de ralentir à cette plante de jasmin ou quand j’arrive à cette mosquée, puis je m’obstine à la dépasser jusqu’à ce que le but de l’entraînement au fartlek soit ruiné.

Mais le terrain de golf est parfait pour les fartleks. Courez vers la balle. Courir vers la boîte de réception. Courez jusqu’au sac de golf et prenez un verre d’eau (il fait 115 degrés, mesdames, beaucoup de courses jusqu’au sac de golf pour boire de l’eau). Sprinter autour du “green&rdquo ; (ici le green est en terre noire), puis marcher ou courir jusqu’au prochain trou. Accélérez jusqu’au bébé chameau, mais ralentissez avant de l’effrayer. Faites une pause pour chasser la balle que ma fille a frappée dans les buissons d’épines.

Avant que nous ne fassions notre parcours de golf à la fin d’une autre journée de confinement, mes émotions se sont souvent détériorées pour, “nous’ne jamais traverser cette pandémie.&rdquo ; Mais. Le soleil se couche alors que nous terminons le dernier trou. Mon mari et ma fille emballent les clubs. J’essuie la poussière devenue boue suante de mes chevilles. Nous mettons nos masques et rentrons à la maison en passant plusieurs barrages routiers. Je pense, “peut-être qu’on’passera à travers ça.&rdquo ;

Si nous poussons un peu, nous nous reposons un peu, nous poussons un peu, nous nous reposons un peu, nous’allons y arriver.

Le poste Faire courir des Fartleks sur le terrain de golf est apparue pour la première fois le Une autre mère coureuse.


Cet article a été rédigé par dimity et traduit par LesTapisdeCourse.fr. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesTapisdeCourse.fr perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.