Menu Fermer

Points forts de 2021 : Choisissez votre propre aventure

Alors que l’année 2021 touche à sa fin, nous pouvons dire avec certitude que cette année a été un marathon, pas un sprint. Nous voulions profiter du mois de décembre pour revenir sur les étapes, les kilomètres et les souvenirs qui ont marqué les douze derniers mois. Nous avons lancé un appel à notre personnel et à la communauté de l’AMR, leur demandant de nous faire part de leurs points forts, qu’il s’agisse de records, de premières courses ou de changements de vie. Voici quelques-unes de leurs réponses inspirantes.

Si certaines courses en personne ont eu lieu en 2021, beaucoup d’autres n’ont pas eu lieu. Plutôt que d’abandonner la course ou de jeter l’éponge, beaucoup d’entre vous ont choisi de profiter de l’incertitude et de créer leurs propres événements. Qu’il s’agisse de tracer des parcours pour des courses virtuelles comme la Marathon de Boston et J’aime la courseL’envie de concourir n’a jamais faibli et vous avez choisi votre propre aventure. La créativité des itinéraires, les stations d’aide et les médailles faites maison, et les équipes d’encouragement personnelles ont été parmi les plus grands moments de l’année.

Karen H. : Pour mon 50e anniversaire en octobre, j’ai fait mon propre Ironman. J’ai traversé le lac local à la nage sur 2,4 miles, j’ai fait 112 miles à vélo autour de notre comté et j’ai couru 26,2 miles de la maison de ma famille à la mienne. Ma tribu de coureurs, Girls Gone Running, m’a soutenue, m’a rejoint sur le vélo, a couru avec moi à tour de rôle et a contrôlé la circulation. J’ai terminé la course avec mes deux filles à mes côtés. La photo, cependant, date du kilomètre 7 de la course, lorsque j’ai développé une ampoule à l’orteil. Les dames sont descendues sur moi comme une équipe de pilotes de NASCAR, m’ont fait un pansement et m’ont laissé repartir. Elles ont été incroyables et je leur en suis très reconnaissante !

L’incroyable équipe de Karen.

Mindi T. : J’ai terminé mon tout premier marathon, le marathon virtuel. Marathon de Boston! C’était un tel défi mental de courir les kilomètres complètement seul, mais je l’ai fait !

adventure

Le marathon était vital, mais les sourires étaient tous en personne.

Rachel J. : J’ai décidé de courir un marathon dans chaque pays où j’ai vécu : le Somaliland (2018), les États-Unis (2011 et 2012), et 2021 était l’année pour Djibouti. Je voulais également courir un marathon après un cancer, pour voir si j’en étais encore capable. Malheureusement, Djibouti n’accueille pas de marathon, alors je l’ai fait seul, de l’entraînement au jour de la course. J’ai commencé à 4 heures du matin pour éviter la chaleur de la journée et j’ai parcouru 10 km au moment où toutes les mosquées du quartier chantaient l’appel à la prière. À 15 km, des hommes poussant des chariots à pain remplis de baguettes fraîches m’ont rejoint dans les rues. Après 15 miles, je suis passé devant le terrain de golf de Djibouti, qui est en fait un terrain de sable de 18 trous, la base militaire américaine Camp Lemonier, le port et l’océan. A 20 miles, un ami m’a aidé à faire le plein d’eau et m’a apporté des vêtements de rechange. Lorsque j’ai tourné le coin de ma maison, notre chien est sorti de la porte pour m’accueillir. Mon mari m’a encouragée et a pris des photos lorsque j’ai brisé le ruban adhésif qu’il avait placé sur la porte. Il a drapé une médaille faite maison autour de mon cou – du papier d’aluminium sur un ruban de dentelle. Je peux maintenant cocher mon objectif d’un marathon de Djibouti et d’un marathon post-cancer. Ce n’était ni rapide ni joli, mais je peux encore le faire !

Hannah S. : J’ai couru Disney’s Princess Virtual Half avec mes BRFs. Nous avons tracé notre propre parcours, fait semblant de courir dans tous les parcs, pris des photos de personnages avec nos enfants qui étaient tous déguisés, et même pris une photo d’arrivée devant le château avec nos médailles fabriquées par ma fille.

adventure

Hannah et ses amis vivent une aventure de princesse !

Carrie M. : J’ai fait mon premier marathon en virtuel ! Le site Boston Le 125e virtuel a été mon plus grand accomplissement personnel en 2021 ! Il faisait chaud, c’était dur et il y avait 26,2 milles dans un parc local !

adventure

Carrie après la course sans chaussures de course parce que des ampoules sont apparues.

Petra D. : En janvier 2021, j’ai commencé une quête pour courir toutes les rues de San Francisco. 112 courses, 777 miles, 42% des rues terminées. J’ai découvert de nombreuses surprises lors de mes courses et j’apprends à connaître ma ville et ses habitants. (Le violet marque les rues parcourues).

adventure

Les progrès de Petra jusqu’à présent. Regardez tout ce violet !

April H. : Le J’aime la course Les courses virtuelles ont été l’aventure (et la distraction) parfaite pendant une année incertaine. Savoir que j’avais une série de courses et une communauté qui me soutenait était exactement le coup de pouce dont j’avais besoin pour rester motivée.

Stacey B. : Un demi-siècle d’anniversaire ! J’ai choisi ma propre aventure en organisant mon propre semi-marathon pour mon 50e anniversaire, avec des médailles pour ceux qui ont couru une partie du parcours avec moi. Des amis et des membres de ma famille disponibles m’ont rejoint ou m’ont encouragé sur mon parcours. La ligne d’arrivée était à Tacos rouillés pour que je puisse fêter ça avec mon groupe de trottoirs, des amis fabuleux et une merveilleuse margarita.

adventure

Un collage de l’aventure épique de Stacey, où elle s’est assurée que la ligne d’arrivée comprenait des tacos.

Pam H. : Au lieu de rester près de chez nous, mon mari, Erik, et moi avons pris l’avion pour le New Hampshire afin de courir la Marathon de Boston virtuel. Fellow BAMR Mélisse m’a accueilli dans ses bras, dans son état, dans sa maison. Elle a tracé avec soin le parcours du marathon le long de la côte du New Hampshire. Melissa, son mari Steve et BAMR Donna nous ont guidés, soutenus, encouragés et aimés. Ils ont brandi des panneaux faits maison, dansé, fait sonner des cloches de vache et soufflé dans des sifflets à canard. Le point fort de 2021 ? Non, un grand moment de la vie.

adventure

Pam et Erik posant avec leur matériel de Boston.

Et vous ? Avez-vous créé une aventure pour vous-même cette année ?

Le poste Points forts de 2021 : Choisissez votre propre aventure est apparu en premier sur Une autre mère coureuse.

Cet article a été rédigé par Cathy et traduit par LesTapisdeCourse.fr. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesTapisdeCourse.fr perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.