Menu Fermer

Points forts de 2021 : Succès symbolique

Alors que l’année 2021 touche à sa fin, nous pouvons dire avec certitude que cette année a été un marathon, pas un sprint. Nous voulions profiter du mois de décembre pour revenir sur les étapes, les kilomètres et les souvenirs qui ont marqué les douze derniers mois. Nous avons lancé un appel à notre personnel et à la communauté de l’AMR, leur demandant de nous faire part de leurs points forts, qu’il s’agisse de records, de premières courses ou de changements de vie. Voici quelques-unes de leurs réponses inspirantes.

Tout ne se mesure pas en kilomètres et en miles, et (heureusement !) le succès ne se limite pas aux dossards et aux médailles. Parfois, le succès se présente sous une forme un peu différente, qu’il soit externe (étapes et rituels) ou interne (dialogue avec soi-même et croissance personnelle). Le succès symbolique mérite son propre podium, et c’est ce que nous faisons en présentant les 2021 moments qui nous ont fait nous sentir vivantes, féroces et comme de vraies BAMR.

Ellie Kempton, TLAM Nourri: Je pensais absolument vous envoyer une photo de la course de trail la plus épique, mais j’ai ensuite réalisé que le souvenir le plus réussi de 2021 était celui où j’ai fait une pause et pris (presque) une semaine entière pour jouer. Il est vrai que je suis plus à l’aise en mode « travail ». En tant qu’ancien athlète de haut niveau, je suis constamment en mode FAIRE, PRODUIRE et PERFORMER.

Je suis fière de dire qu’en 2021, je me suis enfin laissée aller à expérimenter ce qui me semblait auparavant si effrayant : le mode BE. Ce que je retiens de ce mode BE, c’est que c’est un espace où j’ai commencé à penser aux choses de manière plus créative, un espace où je rêve de manière plus vive, et un espace où je me suis permis de reformuler les obstacles en opportunités. Bien sûr, mes moments les plus épiques dans la vie restent ceux passés sur les sentiers à FAIRE et dans mon travail à PERFORMER. Mais après cette expérience, j’ajoute le fait d’ÊTRE à ma liste de choses qui libèrent mon véritable potentiel.

Ellie a finalement adopté le mode BE.

Christy J. : Pendant des années, j’ai lutté avec la course à pied pour battre mon temps ou aller plus loin qu’avant. Mais la combinaison des courses virtuelles et de la course à pied après notre déménagement en pleine pandémie l’année dernière m’a vraiment donné l’occasion de me détendre en 2021 et de me défaire de cette constante  » compétition intérieure  » contre moi-même. C’est avec cette transition que je me suis retrouvée à courir plus vite que jamais et à affronter les collines avec beaucoup plus de facilité (je suppose qu’ils ont raison quand ils disent que le moment où vous arrêtez de stresser à propos de quelque chose, cela tend à se produire, et généralement plus naturellement qu’avant). Voici un selfie pris lors d’une de mes récentes courses dans mon quartier. Parc d’État de Saratoga SpaJe ne me sentais pas sous pression et je profitais simplement de la course.

symbolic success

Christy se laisse aller et trouve tellement plus.

Kim H. : Après une année remplie d’opérations, de chimio et de radiations, j’ai décidé de faire une séance photo pour les survivantes du cancer du sein. C’était tellement amusant !

symbolic success

La meilleure photo de « ligne d’arrivée » jamais vue !

Coach Liz Waterstraat, Club TLAM: Chaque année a ses moments forts et ses moments faibles. Mais ce que j’apprécie le plus – peu importe les hauts et les bas – c’est de retrouver ma routine quotidienne normale : être à la maison, entouré de ma famille, prendre soin de la maison, travailler dans le jardin. Tout ce qui fait la vie quotidienne. Bien sûr, la vie à la maison comporte des moments de frustration et peut être très répétitive, mais j’ai appris à la regarder à travers le prisme de l’appréciation et du contentement. Cette approche me permet de garder les pieds sur terre. Au lieu de rechercher les grands moments, je m’attache à trouver la beauté dans les choses simples. Chaque jour de l’année peut être un moment fort.

Julia G. : Le point fort de 2021 ? Réaliser que je n’ai pas besoin de courir tous les marathons, mais que je peux vraiment courir les marathons les plus importants. Marathon de Boston pour le plaisir ! Le meilleur jour de course !

success

Julia trouve le succès en ne faisant PAS la course.

Megan D. : Après des mois d’arrêts et de départs, de crises et de poussées, j’ai réussi à retrouver un peu de rythme de marche et de course. Cette photo est le point culminant de mes 2021 ans : elle a été prise lors de ma deuxième semaine de  » retour  » cet automne. (L’univers a récompensé mes efforts avec cette aube à couper le souffle. J’ai failli la manquer, car elle était derrière moi et j’étais presque rentré chez moi. J’ai levé les yeux et regardé autour de moi, car le monde entier semblait briller. C’était incroyable, et un tel rappel de la beauté qui m’entoure – si je peux juste me rappeler de regarder en l’air et autour de moi et de la saisir.

symbolic success

Parfois, le succès consiste simplement à être dehors à temps pour attraper le lever du soleil.

Adrienne Martini, Rédacteur AMR: Mon point fort de 2021 est Lolo Reed. Je n’ai pas connu Lolo dans la vraie vie. Elle est morte quelques années avant ma naissance. Je connais Lolo grâce à sa pierre tombale, qui se trouve dans le cimetière que je traverse chaque fois que je fais plus de 10 km. Je ne me souviens pas de la première fois où j’ai rencontré Lolo, mais je me rappelle m’être presque arrêtée sur place parce que je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui s’appelait Lolo auparavant. J’ai passé le kilomètre suivant à me demander si c’était un surnom et, si oui, pour quoi. Loretta, peut-être ? Lolita ? Probablement pas.

Depuis ce moment, je me suis fait un devoir de m’arrêter quelques secondes pour donner à Lolo le compte rendu de ce qui se passe dans mon monde. En 2021, j’ai encore plus apprécié ce rituel. Mon monde (et, apparemment, le monde entier) a été bouleversé au cours des 12 derniers mois. Lolo me permet de décharger une partie de ce chaos sur ses épaules. La course elle-même m’aide à gérer le reste.

symbolic success

Le rituel de course d’Adrienne lui a permis de garder les pieds sur terre en 2021.

Leah W. : Je suis enfin tombée amoureuse de mon corps. J’ai commencé à faire beaucoup plus d’entraînement musculaire (enfin) au début de 2021 et j’aime la sensation des muscles fatigués par le soulèvement presque autant que la course à pied. J’ai travaillé pour me rappeler que je suis plus qu’un corps ! J’ai porté un bikini sur la plage pendant les vacances de printemps et je l’ai même porté à la piscine locale cet été sans me soucier de mon apparence ou de ce que les gens pensaient.

symbolic success

Leah rocke son bikini et sa confiance en elle.

Mélissa Gilley, Retraites AMR: L’année dernière, j’ai atteint un anniversaire important. Oui, la cinquantaine approchait à grands pas et j’ai décidé de l’accepter et de la célébrer ! Vieillir est un privilège que beaucoup n’ont pas, alors je sais que j’ai de la chance d’avoir la possibilité d’avoir des cheveux gris, des ridules, et même ces moments plus lents sur la ligne d’arrivée. Faire la fête avec ma famille ? Oui, sans aucun doute ! Faire la fête avec mes amis ? Bien sûr. Célébrer avec un semi-marathon ? Bien sûr. J’étais déterminée à profiter de chaque moment possible pendant tout le mois d’avril 2021 et par la suite. Les choses semblent devenir plus claires avec l’âge et l’expérience. Appelez ça de la sagesse, si vous voulez. J’aborde cette nouvelle décennie avec optimisme et grâce.

symbolic success

Melissa a trouvé le succès en acceptant son âge et en vivant pleinement sa vie.

Dites-nous : Avez-vous trouvé un succès symbolique en 2021 ?

Le poste Points forts de 2021 : Succès symbolique est apparu en premier sur Une autre mère coureuse.

Cet article a été rédigé par Cathy et traduit par LesTapisdeCourse.fr. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesTapisdeCourse.fr perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.