Menu Fermer

Le tapis roulant est-il plus efficace que de courir à l’extérieur?

la course sur tapis de course et la course sur route ne sont pas tout à fait les mêmes. Courir sur le tapis roulant est plus facile que courir à l’extérieur, pour diverses raisons. L’une des raisons est que la courroie du tapis de course facilite le roulement des jambes, ce qui facilite la course plus rapide. La plupart des coureurs trouvent donc que leur allure sur le tapis roulant n’est pas corrélée à leur allure sur route. De plus, une partie du conditionnement ou du «durcissement» des tissus mous qui se produit lors de la course sur route ne se produit pas lorsque le tapis roulant fonctionne parce que la plaque ou la base du tapis roulant «donne» plus que les surfaces routières. Et, évidemment, il n’y a pas de conditions météorologiques à gérer lorsque vous courez à l’intérieur. Cependant, le tapis de course peut être un excellent outil d’entraînement. Parce que la course sur tapis roulant est plus facile, utilisez-la pour travailler plus vite. Utilisez le tapis roulant pour vous aider à courir plus vite en accélérant le rythme pendant de courts intervalles, puis en le ralentissant pour les intervalles de récupération. C’est un moyen très pratique pour effectuer des travaux de vitesse ou des exécutions de tempo dans un cadre contrôlé.

Entrainement course

Pour plus d’entraînement croisé, je vous suggère d’incorporer des redressements assis, des push ups ou d’autres exercices de type calisthénique qui favorisent la force musculaire et l’endurance. Inclure des exercices de force musculaire et d’endurance dans le cadre de votre programme d’entraînement complète votre course. Ces exercices favorisent de forts muscles posturaux ou «de base». Des muscles posturaux solides vous aident à maintenir une bonne posture de course et à éviter de vous affaisser pendant les dernières étapes de la course. Une mauvaise posture ajoute un poids supplémentaire à votre muscle du diaphragme, le muscle responsable de la respiration, et augmente sa charge de travail.
Courez à l’extérieur deux ou trois jours par semaine, un jour étant désigné comme votre jour de longue course et un ou deux autres parcours de plus courte distance. Cela vous fournira le kilométrage, la climatisation et l’acclimatation aux conditions météorologiques dont vous avez besoin pour votre semi-marathon. Incluez le tapis roulant un ou deux jours par semaine pour le travail de vitesse ou les courses de tempo. Cela vous donne trois à cinq jours de course. Continuez votre entraînement croisé un ou deux jours par semaine, en vous concentrant sur la force musculaire et l’endurance. Ajoutez des exercices d’étirement pour favoriser la souplesse musculaire et vous avez un plan d’entraînement très complet.